De l’eau, rapidement!

de Paul Grimwood, tr. Laurence Delorme

Beaucoup de bâtiments sont perdus, faute d’avoir rapidement de l’eau?

Appliquer rapidement de l’eau sur le feu signifie exactement cela! Les données actuelles ont montré que de nombreux incendies de construction (25%) s’aggravent à la suite de l’arrivée des services d’incendie sur place et notre objectif doit sûrement être de réduire ce pourcentage à zéro ou presque. Combien de vos incendies se répandent-ils au-delà du compartiment d’origine chaque année et que faites-vous pour réduire cette statistique?

Au fur et à mesure que le feu se développe, il se propage à un rythme en fonction de la charge de carburant, de la hauteur du plafond et des ouvertures de ventilation. Dans les zones de plafond bas de moins de six mètres avec des ouvertures adéquates et la charge de carburant, le feu peut brûler une pièce entière en quelques secondes, puis se propager plus loin que cette pièce.

Toutefois, dans certaines situations, «appliquer de l’eau rapidement” signifie «eau contrôlée». Cela signifie que si vous entrez par une porte ou dans un compartiment (oui «vestibule»), prenez quelques secondes pour visualiser votre approche s’il y a une haute couche de fumée suspendue à l’intérieur du compartiment / pièce, et peut-être servez vous de la lueur du feu durant quelques secondes pour vous aider. Dans cette situation, vous pouvez utiliser la zone visible au-dessous de la fumée pour voir l’emplacement exact du feu, observer la couleur de la fumée et si il y a une grande vitesse dans l’échange d’air(flowpath), ou peut-être observer les victimes sur le sol. En entrant, vérifiez toujours derrière la porte. Pas besoin de «jeter l’eau» pour le plaisir, mais certainement si la couche semble chaude, puis 2-3 impulsions courtes d’un jet diffusé (ou moins si vous utilisez un jet droit/bâton)) vers le haut, pour garder la couche haute et la visibilité bonne . Si la couche baisse et surtout si elle est «rebondit» vers le haut et vers le bas de 3-4 pouces, alors le feu est sûrement en train de se développer dangereusement quelque part en amont et des impulsions contrôlées sont nécessaires pour refroidir la couche elle-même! (Rappelez-vous la règle du taux de chute du pouce de 1 mètre / min dans les bâtiments de grand volume – signifie qu’il est temps de reculer rapidement)!

Prenez note: Si vous entrez dans une pièce d’une zone adjacente qui a une couche de fumée suspendue au-dessus de vous près du plafond, cette fumée peut être chaude et est facilement inflammable. Par conséquent, avant d’ouvrir la porte, il peut être nécessaire d’opérer sur la couche de fumée d’abord :

  • S’assurer que le compartiment coupe-feu est confiné et isolé;
  • Forcer la ventilation de la pièce que vous occupez via une fenêtre adjacente;
  • Si cela n’est pas possible, il faut mettre en place une procédure complète d’entrée de la porte CFBT avec impulsions contrôlées dans l’embrasure de la porte avant d’entrer derrière une lance en donnant des impulsions.

Créer des ouvertures – créer des flux d’air/flow path

La première ouverture que vous pourriez faire dans un bâtiment en feu est à la porte d’entrée. En tout cas, la première ouverture que vous faites en tant que pompier s’ajoute aux ouvertures existantes et crée un flux-chemin s’il n’est pas contrôlé. Cela peut permettre au feu de se développer et de se propager avec beaucoup plus de vitesse et d’intensité, que si vous aviez laissé la porte fermée ou pris le contrôle de son ouverture. C’est là que le profil de ventilation commence. En tant que pompiers, nous devons penser à contrôler les ouvertures dès que possible, en prenant le contrôle des flux d’air dans le bâtiment. Le manque de contrôle de ces ouvertures de ventilation (ouverture d’une porte d’entrée et briser les fenêtres) conduit à un développement du feu de plus en plus dangereux, avant qu’il ne s’améliore!

Appliquer de l’eau (ou de la mousse) sur le feu rapidement!

Au Royaume-Uni, nous utilisons des tuyaux flexibles à haute pression de 55 mètres dans environ 75 à 80% de nos feux de construction. En fait, nos bâtiments sont conçus de manière à permettre aux pompiers d’atteindre le point le plus éloigné d’un bâtiment résidentiel à moins de 45 mètres (150 pieds) du fourgon incendie. Si ce n’est pas le cas, le bâtiment devrait être muni d’une conduite principale de descente qui réduit les distances entre les tuyaux. La disposition d’un système” sprinkler” peut permettre d’allonger légèrement ces distances.

Donc obtenir un débit suffisant d’eau sur le feu rapidement empêchera le feu de se répandre au-delà du compartiment d’origine du feu. Un débit «adéquat» pour une habitation résidentielle dans les premiers stades du développement du feu (<1 pièce) est maintenant considéré comme un minimum de 200 L / min (53 gpm) si l’on utilise des lignes haute pression. La vitesse de déploiement de ces tuyaux légers peut être très rapide, même pour des étages aussi haut que le niveau cinq.

Il est plus difficile de poser/étabir rapidement des tuyaux plus larges et de fournir de plus grandes quantités, ce qui peut être proportionnel à la dotation, à la procédure et à la formation. Il arrive parfois qu’un fourgon fonde une bouche d’incendie avant de déverser de l’eau, ce qui permet au feu de se développer 2-3 fois en taille, en quelques minutes. Dans certains cas , le bénéfice immédiat pour l’incendie provient d’une position extérieure , en utilisant de l’eau contenue à bord du fourgon incendie.

Attaque transitoire/de transition

Lorsque l’on considère les avantages de l’application de l’eau de l’extérieur, il est important pour le commandant d’incendie(COS) de choisir une option et de la communiquer à l’équipage. Si vous ne le faites pas, tous les membres de l’équipage pourraient avoir des objectifs différents, ce qui pourrait être contraire aux approches tactiques.

  • Allons-nous décharger tout le contenu du réservoir d’eau du fourgon dans une ouverture qui montre un feu lourd pour empêcher une propagation rapide du feu?
  • Avons-nous un approvisionnement en eau à proximité?
  • Avons-nous un second fourgon en réserve?
  • Allons-nous passer à l’intérieur après 30 secondes d’eau appliquée dans une fenêtre qui crache du feu ou sommes-nous dans une situation de «maintien»?
  • Les équipages sont-ils prêts et en “air” pour la transition ou le temps sera-t-il perdu?
  • La ligne qui sera utilisée de l’extérieur sera-t-elle prise dans le bâtiment ou est-ce que nous avons une deuxième ligne pour cela?
  • La ligne sera-t-elle assez longue pour atteindre la pièce ou le foyer se trouve de l’intérieur?
  • Arrivons-nous à la base du feu ou est-ce que le feu est situé dans une autre partie de la structure?
  • Sommes-nous en train de déployer derrière un flux d’air PPA et si oui, cela va-t-il provoquer le rétablissement du feu à son plein développement trop rapidement, ou est-ce une stratégie viable dans des conditions contrôlées?

Attaque de Blitz

Blitz attaque” est une forme d’attaque de transition et en particulier dans certains services de lutte contre les incendies dans le centre-ville il est banal d’arriver sur place seulement pour voir le feu lourd s’étendre à des niveaux supérieurs ou des propriétés Adjacentes. Certaines pompes à incendie ont des moniteurs sur le toit (sur les appellations «Stangs» – terme du fabricant), tandis que d’autres ont des moniteurs portables à haut débit pour monter une attaque «blitz» immédiate à travers des ouvertures crachant le feu , du réservoir d’eau embarqué (1500-3000 litres). Cette stratégie a été utilisée depuis les années 1950 et même plus tôt, avec l’objectif de réduire rapidement la chaleur du feu et la vitesse de combustion, le ramener à des niveaux gérables avant une attaque intérieure.

Lorsque vous devez utiliser cette stratégie, vous devez considérez les éléments suivants:

  • Êtes-vous soutenu immédiatement par un deuxième fourgon incendie transportant son propre approvisionnement en eau?
  • Si non, combien de temps le fourgon mettra t’il pour arriver sur les lieux?
  • Avez-vous accès à un “hydrant” ou à un approvisionnement en eau très rapide après l’attaque?
  • Êtes-vous en mesure d’accéder au feu efficacement à partir d’une position extérieure?

Cette approche tactique, si elle est utilisée efficacement, peut permettre à un feu qui s’est développé rapidement de revenir à des niveaux gérables à l’aide de lignes manuelles. Concernant les feux dans les centre-ville avec une forte charge de combustibles à l’arrivée des pompiers, cette tactique peut être le seul moyen de sauver l’ensemble du bâtiment, comparée à un établissement de lignes et une attaque manœuvrée 3-4 minutes plus tard ,l’incendie aurait doublé de taille.

Qu’est-ce qu’une quantité d’eau suffisante pour lutter contre l’incendie?

L’utilisation la plus efficace de l’eau pour lutter contre le feu peut parfois ne pas être la plus «efficace», certainement pendant les premiers moments de l’attaque du feu. Il est plus sûr d’avoir une certaine réserve d’eau , fournissant alors avez une quantité d’eau suffisante disponible.

Calcul approximatif du feu au sol (débit minimum):

USA – Pieds carrés de feu (retirez le dernier chiffre) puis ajoutez 100 = gpm requis; Alors; Pour les feux de 5 500 pieds carrés d’incendie impliqué (basé sur la construction du Royaume-Uni)

200 Sq.ft of fire = 20 + 100 = 120 gpm

3500 Sq.ft of fire = 350 + 100 = 450 gpm

MÉTRIQUE – Zone de feu (m2) x 5 = L / min